Catégorie : Communication politique

Attention aux contrefaçons

Attention aux contrefaçons

Prenez garde, de fausses images pieuses circulent parmi nous ! Si vous en trouvez, ne vous approchez pas trop, mais prenez un instant pour admirez la beauté du travail de l’artisan modeleur en communication politique. Observons plutôt :

Georges Marchais : la Sainte Cène
Georges Marchais : la Sainte Cène

Ci-dessus : le costume clair de Georges Marchais se détache parfaitement du reste de l’image, tandis que les regards des Apôtres convergent vers lui, au centre de l’image et évidemment en très léger contre-plongé. On pourrait même aller plus loin et mentionner la main qui cache le cœur, ou encore les personnes littéralement en prière à l’arrière plan. Que ce soit l’œuvre du photographe ou du scénographe, c’est une bien jolie mise en scène.

 

Che Guevara déposition
Che Guevara : Déposition

L’image suivante est celle du corps gisant de Che Guevara : elle reprend les compositions christiques de la peinture classique.

Déposition (Fra Angelico)
Déposition (Fra Angelico)

La communication politique américaine est aujourd’hui friande de ces mises en scène. Voici ce que notre œil perçoit en réalité quand on fait un arrêt sur image :

bush-aureole
G. Bush aureolé
Barack Obama
Barack Obama auréolé
Obama-Aureole blanche
B. Obama - Aureole blanche

Qui prétendra encore que la communication subliminale est interdite ?!

Encore une petite mise en scène pour conclure :

bush-jumelles
G. Bush - jumelles

L’ancien président s’habille toujours en tenue de circonstance pour parler missile, même quand il n’est pas dans les tranchées. Avez-vous remarqué ce petit détail cocasse ? Et oui ! Les jumelles sont bien fermées ! Je vous le répète : attention aux contre-façons.

 

 

Les élections intéressent les chatons

Les élections intéressent les chatons

Cette vidéo mise en ligne par Eva Joly a rapidement parcouru son petit tour de France, avec près de 50 000 vues en l’espace d’une semaine.


L'abstention fait peur aux chatons – Je crois… par SAV_EvaJoly

Fait intéressant : les statistiques du web marketing montrent que les courtes vidéos présentant un chat (déguisé, en train de faire des bêtises, dans une situation cocasse ou juste « trop mignon ») sont les plus vues sur la toile. Apparemment, elles dépasseraient de loin les femmes en tenues frivoles, les gags et autres « plaisanteries » de bon ou très mauvais goût.

Certaines agences se sont même spécialisées dans la réalisation de vidéos mettant en scène des chats. Pas si facile paraît-il, car l’acteur a ses exigences.

L’audimat de ces vidéos dépasse facilement les 20 à 30 millions d’internautes. Alors, vous avez compris la recette ? Une caméra, un chaton, votre message en fond publicitaire ; semble-t-il que cela soit suffisant pour que les spectateurs soient réceptifs au message et le diffusent ! Je vous épargnerai une conclusion du type « chat alors », « chaperlipopette » ou « chaval de Troie ». Le marketing, c’est fini, l’avenir est dans le shampooinage d’animaux.