Catégorie : Salon pro

Et vous vous fatiguez encore à faire comprendre ce que vous faites ?!

Et vous vous fatiguez encore à faire comprendre ce que vous faites ?!

Quand on présente une idée, une vidéo, quand on développe un pitch, quand on expose ses productions dans un salon : plus on explique ce que l’on fait, plus on se fatigue. Ce n’est pas le fait de répéter le message qui est usant. C’est la réaction de l’interlocuteur qui esquisse une moue d’incertitude, qui dit « mais alors, comment vous faites, au juste ? », qui fronce les sourcils. Vous pouvez remercier cette personne : grâce à elle, vous savez désormais que votre discours n’est pas bien posé.

Prenez de quoi noter, voici la révélation du jour : le but d’une présentation de ce type n’est pas de faire comprendre ce que vous faites, le but est de faire aimer.

Voilà le pourquoi du comment :

Faire aimer

Le public retient en premier lieu une émotion : c’est pour cela que l’on vous encourage à développer du storytelling. C’est bien pour communiquer cette émotion sous la forme d’une histoire.

Le public retient en second lieu ce qu’il peut se figurer, s’imaginer, se représenter. C’est pour  cela qu’il est impératif de donner des exemples concrets lors de vos présentations.

Enfin, le public retiendra (peut-être) votre explication détaillée et conceptuelle dans un troisième temps… (enfin… s’il y est VRAIMENT obligé).

La vente, de même que le succès d’une présentation se cristallise d’abord dans l’émotion. Il est très rare que des arguments conceptuels pèsent réellement dans la balance. Ce sont généralement davantage des informations que le public demande pour se rassurer ou pour justifier un acte d’achat inconsciemment déjà décidé.

Alors… on arrête le bla bla ?

Internet et réseautage : les bonnes pratiques

Internet et réseautage : les bonnes pratiques

Quand on se lance dans une communication en ligne, on oublie parfois que derrière chaque ordinateur se trouve une personne. Quand vous cherchez à vous faire connaître sur Internet, l’idée à garder en tête est de chercher à rencontrer des personnes, au-delà du ranking et des statistiques.

Voici comment cela se traduit dans la pratique, en étapes.

1. Même seul devant votre écran, pensez collectif

Il est dépassé, l’âge où l’on devenait célèbre seul, à la force du travail et de la représentation. Désormais, ceux sur qui vous devez compter sont vos lecteurs, vos pairs, bref votre réseau. A ce titre, il est essentiel d’établir et d’enrichir les échanges de manière régulière :

  • – prenez part aux discussions sur les forums de votre domaine
  • – apportez du contenu
  • – commentez les articles des autres blogs et sites spécialisés

Il va sans dire que les commentaires devront apporter une réelle plus-value informationnelle pour donner envie de connaître davantage son auteur.

2. Qui sont les personnes les plus écoutées ? Les blogs les plus lus ?

Bien souvent, les blogs qui apportent un contenu régulier sont en fait la somme d’articles que des professionnels et experts dans différents domaines leurs soumettent. A vous d’identifier et de contacter les vôtres !

3. Miser sur les partenariats

De nombreux réseaux et rencontres permettent de mettre un visage sur un profil. Les personnes que vous y rencontrerez peuvent certes être vos futurs lecteurs et clients. Mais plus encore, il faut les envisager comme des membres de votre réseau qui gravitent eux-mêmes dans d’autres milieux. Chacun est donc susceptible d’atteindre de nouveaux réseaux !

7 conseils pour communiquer efficacement avant votre salon professionnel

7 conseils pour communiquer efficacement avant votre salon professionnel

Certes, l’organisateur du salon s’occupe de tout : flyers, affiches, annonces radio, etc. Mais ce n’est pas parce que c’est déjà fait qu’il ne faut rien faire ! Le salonneur communique vers son public d’une manière générale. Il vous appartient de faire appel au votre de manière plus spécifique et ciblée. Car la réussite de votre participation à un salon dépend de sa préparation !

1. Quel intérêt un client ou prospect a-t-il à venir vous voir sur un stand ?

C’est la question à laquelle il vous appartient de répondre au moment d’envoyer vos invitations. En effet, il pourrait aussi bien vous rencontrer à un tout autre moment. Alors pourquoi venir vous voir au salon ? Il faut lui proposer un avantage original, intéressant, exclusif et limité dans le temps. Par exemple, un lancement de collection, une avant-première, une offre spécifique, la présentation d’une innovation, etc…

2. Ciblez les destinataires de vos invitations

Pas la peine de se ruer tout de suite sur l’envoi en nombre de la poste. Faisons du phoning avant l’heure. Contactez vos clients et prospects pour leur demander s’ils souhaitent recevoir une invitation. C’est une excellente façon d’établir le contact. De plus, le client ou prospect s’engage ainsi à venir vous voir sur le stand. Il devra vous remercier pour l’attention personnelle que vous lui avez portée !

3. Diffusez vos flyers

Même conseil que pour les invitations : on recherche l’engagement de la personne. A la place de dire « je te donne 10 flyers, merci de les distribuer », demandez à lui combien il en veut. L’effet est bien plus efficace : la personne va s’engager à les distribuer et à parler de vous. Elle en prendra peut-être moins que ce que vous auriez souhaité, mais le résultat est au combien plus qualitatif.

4. Accompagnez votre invitation d’une lettre et/ou d’un mot personnel manuscrit

On ne le répètera jamais assez : en ces temps de crise, il est impératif de privilégier le relationnel. On en a tous besoin ! Chacun de vos contacts doit sentir que vous entretenez avec lui une relation spécifique et sincère.

5. Contactez la presse

Là encore, l’organisateur va s’en charger. Vous pouvez aussi annoncer votre participation à ce salon à la presse locale. En quoi est-ce que cela constitue un événement ? Mettez l’accent sur les nouveautés présentées au salon.

6. Figurer dans le dossier de presse de l’organisateur

L’organisateur de salon demande généralement des visuels aux professionnels pour constituer ses supports pour la presse. Ces images ne sont pas toujours professionnelles. En proposant une photo ou une illustration qualitative, vous augmentez nettement vos chances de figurer dans le dossier de presse du salon. Insistez pour insérer une légende au visuel.

7. Chek list salon

Les petites astuces pour annoncez l’info : en signature de mail, sur votre répondeur téléphonique, sur vos documents à entête… Vous pensez à autre chose ? Faites-le figurer en commentaire !