« Facebook : j’y passe mes journées… et qu’est-ce que ça me rapporte ?? »

« Facebook : j’y passe mes journées… et qu’est-ce que ça me rapporte ?? »

Au début des formations en communication que j’anime, je commence bien souvent par poser quelques questions, histoire d’en savoir un peu plus sur le groupe : qui êtes-vous ? Pour quoi êtes-vous ici ? Quels sont vos objectifs en matière de communication ? Que faites-vous déjà dans ce domaine et pourquoi ? Des questions a priori simples.

communication-facebook

Qui suis-je ?

Première prise de conscience : non, ça n’est pas évident du tout ! Mais enfin… Qui suis-je ? Où vais-je ? Et… Une des réponses courantes parmi les auto-entrepreneurs, chefs d’entreprises individuelles ou de PME est Facebook. Facebook comme réponse manifeste à « je communique ». C’est facile, c’est gratuit, j’y vais.

Une remarque introductive : Facebook oui, pourquoi pas ! Mais pour quoi faire ? Facebook n’est pas communication en soi, c’est un outil.

Partir de l’objectif

Faisons à présent l’exercice inverse : celui de partir non pas des possibles (« tiens, pour communiquer, je pourrais créer une page Facebook »), mais de l’objectif. Voici un fil à suivre pour vous y aider :

– qui désirez-vous toucher ?

– pour faire passer quel message ?

– pour inviter à avoir quelle réaction ? ou adopter quelle posture ?

– est-ce réaliste ? est-ce accessible ?

– combien de temps faudra-t-il pour y parvenir ?

Et Facebook dans tout ça ?

Et maintenant, intégrons votre outil préféré à ce questionnement :

– Facebook peut-il être un moyen, une étape pour atteindre cet objectif ?

– Mon réseau actuel est-il adapté à cet objectif ?

– Sinon, par qui devrais-je passer ?

– Sur quoi devrais-je communiquer ? etc

Facebook est parfois trop utilisé (« j’y passe mes journées… et qu’est-ce que ça me rapporte ? »), parfois pas assez. Dans le premier cas, vous remarquerez que maintenant que vous avez formulé vos objectifs et ce que vous pouviez attendre de Facebook, le retour sur investissement (votre temps) est très faible sans stratégie opérationnelle. Posez-vous les bonnes questions, prévoyez ce que vous comptez publier et réservez-vous une plage de temps limitée pour animer votre réseau. Dans les deux cas, son utilisation par les non-professionnels de la communication est bien souvent en-deçà de son potentiel, car ils s’en tiennent trop souvent à montrer leur présence. C’est bien, mais ça n’est pas suffisant !

Facebook est aussi un moyen idéal pour intégrer des prescripteurs à son réseau, les inviter à rebondir sur votre activité professionnelle vers leurs réseaux afin de toucher les personnes qui vous feront avancer. Un moyen, oui ; pas un objectif !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *